Intégration du handicap

article publié le 25 févr. 2017

Chaque jour, des centaines de personnes poussent les portes de Sourcéane, le centre aquatique - spa du Douaisis. Toutes constatent son hygiène irréprochable. Pendant les heures d’ouverture, Récréa, à qui la Communauté d'agglomération du Douaisis a confié l’exploitation de cet équipement, assure le maintien de la propreté des locaux. Dès 6 heures du matin, et même dès 4 heures le lundi et le vendredi, la désinfection des locaux est assurée par des salariés du Travail Adapté du Douaisis (TAD), le pôle économique et social de l'Association de Parents d'Enfants et amis de personnes Inadaptées « Les Papillons Blancs » du Douaisis. 

Une douzaine de salariés de l'entreprise adaptée « La cordée », particulièrement autonomes, se relaient du lundi au samedi pour nettoyer toutes les surfaces du centre aquatique - spa. Soucieuse de préserver l'environnement, l'APEI leur confie des nettoyeurs à vapeur et des auto-laveuses transformant l’eau en ozone, minimisant ainsi l'utilisation de produits tout en assurant une désinfection totale. Riche de ce savoir-faire, « La cordée » peut se vanter d'être aujourd'hui la seule entreprise adaptée de France à assurer l’entretien d’un centre aquatique.  

 

Les peignoirs de Sourcéane lavés au Raquet 

 

Deux autres structures des Papillons blancs du Douaisis contribuent à la réussite de Sourcéane. Au cœur de l'écoquartier du Raquet, l'APEI se développe sur un terrain de trois hectares. Alors que le siège social sera inauguré le 28 février, la cuisine adaptée (2 200 repas par jour !) et la blanchisserie de l'Etablissement et service d'aide par le travail (ESAT) y sont déjà opérationnelles. Toute l’année, de 6 h à 20 h, la blanchisserie prend notamment en charge la centaine de peignoirs portés par les usagers de l'espace bien-être de Sourcéane, ainsi que les draps de bain, serviettes et carrés de toilette qui y sont utilisés lors des soins esthétiques. Dans un environnement de travail moderne, cinquante-cinq personnes appliquent un démarche sanitaire déjà éprouvée dans le milieu médical pour sa garantie d'un entretien irréprochable du linge. 

 

Les spécialistes des travaux paysagers de l'ESAT de Dorignies vont, eux, devoir attendre l’été pour entretenir les massifs et les pelouses de Sourcéane.

 

600 demandes d'entrée en ESAT 

 

A travers cet équipement communautaire, la CAD favorise la promotion et la socialisation de ces personnes porteuses d'un handicap. Elle concourt aussi au développement de l'activité commerciale des Papillons Blancs, vital pour qu'une réponse positive soit donnée au plus vite aux 600 demandes d'entrée en ESAT dans le Douaisis. 

Depuis son ouverture il y a trois ans, la blanchisserie a triplé ses effectifs grâce à un important effort de professionnalisation et de formation. "La formation, initiale et continue, est essentielle pour s'adapter aux réalités du marché", rappelle Sophie Deregnaucourt, directrice du TAD. "Depuis 2015, un tiers de nos salariés a obtenu le titre professionnel Agent de propreté et d'hygiène, l'équivalent d'un CAP », se réjouit pour sa part Nathalie Colin, directrice de « La Cordée ». 

 

Quelle que soit leur mission, ces travailleurs adaptés sont fiers de rendre Sourcéane propre et sain. « Tous nos salariés se sont déjà rendus en famille au centre aquatique - spa pour montrer où Papa ou Maman travaille. Et pas besoin de guide pour aller aux vestiaires, ils connaissent Sourcéane comme leur poche ! »